Règlement de la crèche : au pays des Bisounours – Chapitre 9 – Surveillance médicale

Chapitre 9 – Surveillance médicale

Article 24

Les parents s’engagent à faire vacciner leur enfant et à fournir le justificatif à la responsable.

Toutefois, si le médecin de l’enfant estime un vaccin inopportun pour des raisons médicales propres à un enfant, il doit en faire mention.

Article 25

Un certificat (certificat d’entrée) attestant de l’absence de danger pour la santé des autres enfants et indiquant les vaccinations subies est remis au milieu d’accueil au plus tard juste avant le début de cet accueil.

Article 26

La crèche assure l’accueil des enfants légèrement malades (ex. : petit rhume). Néanmoins, il pourra être demandé aux parents un certificat médical attestant qu’il n’est pas contagieux avant d’accepter de l’accueillir à nouveau. Tout traitement médical ne pourra être administré que sur base d’un certificat médical. Les médicaments sont fournis par les parents sur prescription du médecin de leur choix.
Il en va de même pour tout régime alimentaire ou changement de régime alimentaire.

Article 27

Certaines maladies imposent l’éviction de l’enfant. L’enfant souffrant d’une de ces maladies ne pourra réintégrer le milieu d’accueil que sur présentation d’un certificat médical attestant qu’il n’est plus source de danger pour la santé des autres enfants accueillis.

Article 28

Si un enfant tombe malade à la crèche ou est suspecté d’être atteint d’une maladie, les parents seront immédiatement avertis par le personnel. Ils ne doivent pas nécessairement venir reprendre leur enfant, mais cela préserve de mauvaises surprises. Si un enfant présente une fièvre qui dépasse les 38°C, nous donnons du paracétamol (après autorisation des parents) si cette fièvre ne cesse d’augmenter et atteint les 38.5°C, nous demandons aux parents de venir chercher leur enfant. En cas d’urgence, l’enfant sera conduit à l’hôpital le plus proche, et les parents seront invités à venir le rejoindre.

Article 29

La crèche décline toute responsabilité en cas de mort subite du nourrisson.